C-34 tumor of the penis

Card Set Information

Author:
alissande
ID:
231580
Filename:
C-34 tumor of the penis
Updated:
2015-04-23 13:30:36
Tags:
Chapter 34 tumor penis campbell walsh
Folders:

Description:
Chapter 34 tumor of the penis
Show Answers:

Home > Flashcards > Print Preview

The flashcards below were created by user alissande on FreezingBlue Flashcards. What would you like to do?


  1. Nommer des effets secondaires de la lymphadénectomie inguinale.
    • phlébite
    • embolie pulmonaire
    • infection de plaie
    • flap nécrosis
    • lymphoedème permanent et débilitant du scrotum et des membres inférieur
    • mortalité de 3% (associé au sepsis)
    • p.914
  2. Quel est le % de patient avec cancer du pénis qui aurait un lymphadénectomie pour rien si on faisait des lymphadénectomie à tou les patients même si ganglions non palpables?
    • 70%
    • p.915
  3. Quelle est la meilleure stratégie pour la prise en charge des ganglions inguinaux des patients avec cancer du pénis épidermoïde:
    a) early therapeutic dissection
    b) delayed therapeutic dissection
    • a)meilleure survie dans 6 études 5 des 6 études montent que le sauvetage des patients avec récidive est rarement possible...
    • p.916
  4. Décrire le patients à haut et à bas risque de métastases inguinale
    • bas risque: (moins de 10% de risque)
    • CIs, carcinome verruqueux (Tis et Ta)
    • pT1 grade 1 ou 2 (2 est considéré intermiédiare par EAU, bas risque si
    • pas d'autre fx de risque comme invasion vasculaire et pather de
    • croissance superficiel)

    • Haut risque: (+ de 50% d'incidence de ganglions +)
    • pT2 et +
    • grade 3
    • présence d'invasion vasculaire
    • perineural invasion?
    • pat non compliant

    p.916-917-918
  5. Vrai ou Faux
    le risque de métastases inguinale pour un patient avec cancer du pénis épidermoïde envahissant les corps caverneux ou spongieux est le même qu'il y ait ou non des ganglions palpables au niveau inguinal.
    • Vrai  risque de 59%
    • p.916
  6. Quelle est la survie à 5 ans des patients qui était ganglions négatif et qui présentent un récidive inguinale?
    • 1/3
    • p.918
  7. Vrai ou faux
    La cytologie d'aspiratio à l'aiguille fine de ganglions inguinaux cliniquement négatifs a une sensibilité suffisante pour s'y fier comme modalité de staging dans le cancer épidermoïde du pénis.
    • faux
    • pas assez sensible et faux négatif de 20%
    • si ganglions palpable, la sensibiltié est de 93% donc fiable
    • p.918
  8. Vrai ou faux
    les biopsie dirigées à un site anatomique peuven têtre non fiable pour identifier les métastase microscopiques et ne sont plus recommandée dansle staging du cancer épidermoïde du pénis.
    • Vrai
    • si bx du ganglions sentinel dynamique avec marqueur, peut se faire dans des centres à haut volume mais risque quand mêm d'y avoir de la mortalité causé par des ganglions initialement pensé négatif chez les patients
    • p.918
  9. Nommer X avantages de la dissection ganglionnaire limités pour le stage du cancer épidermoïde du pénis:
    • plus d'infomration qu'une bx ou un seul ou un petit nombre de ganglions la possibilité de ne pas identifier le ganglion sentinel est minimale car on enlève tous les ganglions du premier  échelon morbidité minimale comparée à la lymphadénectomie standard
    • peut se faire par n'importe quel chirurgien habitué avec la région inguinale sans matériel spécialisé particulier
    • p.919
  10. Si un patient présente un cancer épidermoïde du pénis avec des ganglions palpables unilatéral, la lymphadénectomie peut être  unilatérale ou doit être bilatérale?
    • bilatérale, du côté cliniquement négatif, la dissection peut être limité à une dissection superficielle au fascia lata si les extempo sont négatif de ce côté là.
    • p.919
  11. Un patient a un cancer épidermoïde du pénis avec des ganglions palpables
    au niveau inguinal unilatéralement lors du diagnostique. Quel % de patients dans cette situation vont avoir des métastases ganglionnaires contralatérale même si l'examen cliniqueà ce niveau est négatif?
    • 50%
    • p.919
  12. Un patient a un cancer épidermoïde du pénis avec des ganglions palpables au niveau inguinal unilatéralement un certain temps après le traitement de la tumeur primaire. Doit-on procéder à une lymphadénectomie
    unilatérale ou bilatérale?
    • Unilatérale à cause du elapse time sauf si bulky unilateral recurrence on devrait considérer un stage de l'autre côté
    • p.919
  13. Devrait-on faire une lymphadénectomie pelvienne chez les patients avec des ganglions inguinaux +?
    • we should... comme agent de staging pour trouver les patients qui bénifiecierais de chimiothérapie ou de radiothérapie adjuvante.
    • p.920
  14. Un patient avec un cancer épidermoïde du pénis présente au tdm des ganglions d'allure positive a univeau pelvien. Que devrait-on offrir au patient?
    • chimiothérapie néoadjuvante avant la chx
    • p.920
  15. Chez quel patients avec un cancer du pénis doit-on faire une dissection inguinale superficielle même si l'examen physique est négatif?
    • haut grade
    • invasion vasculaire
    • pattern histologique invasif (basaloïde et sarcomatoïde)
    • p.910
  16. Décrire le TNM du cancer du pénis
    • table 34-1
    • p.909
  17. Décrire les stage du cancer du pénis
    • table 34-1
    • p.909
  18. Nommer un dx différentiel du cancer du pénis
    • condylome
    • Buschke-Löwentstein tumor
    • BXO
    • chancre chancroid
    • herpes
    • lymphopathia venerieum
    • granuloma inguinale
    • tuberculose
    • p.910
  19. Quel est le gold standard du traitement du cancer du pénis?
    • amputation chirurgicale de la lésion
    • p.910
  20. Quels sont les caractéristiques des lésions de cancer du pénis qui se portent le mieux à des procédure avec conservation organe?
    • stages Tia, Ta, T1, grade 1 et 2
    • p.910
  21. Quelle est la marge de résection à fair pour un cancer du pénis?
    • 2 cm dans la littérature mais remis en questions, il manque de suivi pour conclure avec les nouvelles études disponbiles
    • selon étude l'étendu maximale proximale histologique desgrade 1 et 2 va pas plus qyue 5mm et grade 3 10 mm
    • il n'y aurait pas de skip lesions
    • p.910
  22. Vrai ou faux
    La mirochirurgie de Mohs, telle que faite en ce moment (avec extempo au lieu de coupe définitives) n'apporte probablement pas de
    bénéfice supplémentaire à l'excision  chirurgicale avec des exptenpo per op de la marge de résection
    • Vrai
    • p.911
  23. Quel laser est le plus utilisé pour le traitement du cancer du pénis?
    a) CO2
    b) Nd:YAG
    • b) car pénètre plus (6 vs 0.1mm) et dénature les protéines pour CIS et T1 résultats à long terme de récidive équivalents à la pénectomie partielle. Par contre si récidive pas assez de données donc aller vers chx au lieu de refaire du laser.
    • p.911
  24. Donner 3 critères qui font penser que le traitement par préservation d'organe a des chances d'êtres moins bon et qu'il faut s'orienter vers un pénectomie.
    • 4 cm ou plus
    • lésion grade 3
    • lésion invading deeply into the glans urethra o corpora cavernosa
    • compliance au suivi à risque d'être faible
    • p.911
  25. Quel est le facteur pronostique le plus important du cancer épidermoïde du pénis?
    • la présence et l'étendue de métastases inguinales
    • p.912
  26. Est-ce que la lymphadenectomie inguinale à elle seule peut être curative en cas de ganglions + d'un cancer épidermoïde du pénis?
    • Oui
    • p.912
  27. Donner la survie à 5 ans moyenne selon le nombre de ganglions inguinaux atteints:
    moins de deux
    plus de deux
    si ganglions pelviens atteins
    • 77 et 25%, 15%
    • p.912
  28. Nommer les critères pathologique associés à une survie à long terme (80% à 5 ans) lorsqu'une lymphadénectomie pour ganglions positifs est faite dans un cas de cancer épidermoïde du pénis.
    • minimal nodal disease (jusqu'à 2 ganglions atteints)
    • unilatéral
    • pas extention extranodale
    • pas de ganglions pelviens
    • p.912
  29. Quel % des ganglions palpables sont réellement atteint de cancer dans les cas de cancer épidermoïde du pénis?
    • 43% (8-64%)
    • si reste + après chx ou après tx atb et ou si apparaît après le traitement de la lésion primaire, c,est plus suspect
    • p.912
  30. Quel est le taux de faux-négatif lors des aspiration à l'aiguille fine de ganglions inguinal pour cancer épidermoïde du pénis?
    • 20-30%
    • p.912
  31. Si patient avec ganglions palpable et cancer du pénis, devrait-on tenter de faire une essai antibiotique avant de décider procéder à une
    lymphadénectomie?
    • Non, faire une aspiration à l'aiguille fine ou une bx
    • p.912
  32. Quelle est l'apparence du cancer du pénis à l'échographie?
    • hypoechogène
    • p.907
  33. Quel modalité d'imagerie donne plus  d'information que l'examen physique  pour évaluer la tumeur primaire d'un cancer du pénis?
    • Pour les petites tumeurs: aucune, IRM et echo donne de l'info, mais
    • l'examen physique est assez fiable à faire seulement si l'examen
    • physique ne peut pas être bien faitPour les tumeurs où on pense que les corps caverneux sont infiltrés, un IRM avec contraste peut donner de l'info surtout si on veut faire une chx organe-sparringp.907
  34. Chez qui peut-on faire un ct pour évaluer les ganglions inguinaux dans le staging pré-op du cancer du pénis?
    pas chez tous car ne donne pas plus d'info que l'examen physique, on peut le faire chez les obèse où ceux qui ont déjà eu des chx inguinales.p.907
  35. Quelle est l'association des la maladie de Bowen et l'érythoplasie de Queyrat et les maladies malignes viscérales?
    • Il n'y en a pas, donc pas de recherche de tumeur interne à faire
    • p.901
  36. Nommer 4 dx différentiel de la maladie de Bowen (sharply defined plaques of scaly erythema on the penile shaft)
    • papulose de Bowen
    • eczema nummulaire
    • psoriasis
    • superficial basal cell carcnoma
    • p.902
  37. Risque de progression de la maladie de Bowen (CIS) vers un carcinome invasif si non traité?
    • 5 à 33%
    • p.902
  38. Nommer les options de traitement du CIS du pénis (maladie de Bowen et érythroplasie de Queyrat) (5)
    • circoncision
    • excision avec marges de 5 mm
    • 5-fluorouracil en crème
    • crème d'imiquimod 5%
    • laser (CO2, Nd:YAG, KTP)
    • But: éradication avec organ-sparing strategies
    • p.902
  39. V ou F
    Les hommes noirs ont plus de cancer du pénis que les caucasiens.
    • Faux, même incidence mais le outcome est moins bon pour les afro-américains
    • p.902
  40. Les facteurs prédictifs de moins bonne survie avec un cancer du pénis sont: (4)
    • higher stage at diagnosis
    • plus de 65ans
    • afro-américain
    • maladie dans les ganglions lymphatiques
    • p.902
  41. Quelle est l'efficacité de la circoncision pour la prévention du cancer du pénis?
    • si néonatal, élimine presque le risque
    • si adulte, pas d'effet prophylactique
    • efficace pour le cancer du pénis invasif, mais pas aussi bon pour le CIS (Bowen et Queyrat)
    • p.902
  42. Vrai ou faux
    La circoncision a un effet protecteur préventif conte le VIH -1, l'herpes simplex type 2, la syphilis et la gonorrhée.
    • Faux, effet démontré seulement avec le VIH-1
    • p.903
  43. Quel est le risque de cancer du col des femmes ou ex-femmes d'homme avec un cancer du pénis?
    • 3X
    • p.903
  44. Nommer les 4 types de VPH qui sont le plus souvent associés avec les CIS et le cancer invasif du Pénis. Lequel est le plus fréquent?
    • 16, 18, 31, 33
    • HPV-16 est le plus fréquent
    • p.903
  45. Nommer des facteurs de risque de cancer du pénis ()
    • pas de circoncision
    • tabac (sous toutes ses formes cigarette, chiqué et snuff?
    • infection au VPH
    • nombre de partenaire sexuel à vie
    • HIV-1 pas encore prouvé (mais prouvé pour cancer du col et de l'anus)
    • trauma
    • rayon UV (A 286X et B 4.6X)
    • Lichen scléreux (BXO) 3 à 9 %
    •  
    • pas d'évidenc pour: occupation, autre mts comme gonorrhée, syphilis et herpes, marijuana, ou alcool 
    • p.903
  46. Associé la protéine oncogène du VPH et son site d'action
    a- oncoprotein E6
    b- oncoprotein E7
     
    1- TP53 (tumor suppressor protein)
    2- RB (retinoblastoma)
    • a-1
    • b-2
    • p.903
  47. Quel est l'incidence d cancer du pénis chez les hommes présentant du lichen scléreux lors du suivi à long terme?
    • 3 à 9%
    • p.903

What would you like to do?

Home > Flashcards > Print Preview