CW urology chapter 65 neuromuscular dysfunction of the lower urinary tract

Card Set Information

Author:
alissande
ID:
289110
Filename:
CW urology chapter 65 neuromuscular dysfunction of the lower urinary tract
Updated:
2015-04-14 09:29:56
Tags:
CW urology chapter 65 neuromuscular dysfunction lower urinary tract
Folders:

Description:
CW urology chapter 65 neuromuscular dysfunction of the lower urinary tract
Show Answers:

Home > Flashcards > Print Preview

The flashcards below were created by user alissande on FreezingBlue Flashcards. What would you like to do?


  1. En haut de quel niveau de la colonne on peut avoir une hyperéflexie autonome?
    T6 à t8

    p.1926
  2. Quels sont les éléments clinique d'une hyperréflexie autonome?
    • céphalée
    • hypertension
    • flushing du visage ets en haut de la lésion neurologique
    • sudation
    • bradycardie aussi tachycardie ou arrhytmies possible

    p.1926
  3. Un patient avec une spinal cord injury fait des dysréflexies autonomes. À quelle trouvaille s'attend-t-on lors du bilan urodynamique?
    une dyssynergie du sphinter strié et possiblement du sphincter lisse

    p.1926
  4. Comment doit-on donner le nifedipine à un patient pour prévenir ou aider une hyperréflexie autonome lors d'une cystoscopie?
    • 10 mg
    • donner un comprimé à croquer

    • pas vraiment d'absoprtion si sublingual
    • si pas croqué, absorption moins rapide

    p.1926
  5. Quelles sont les classes de médicaments qu'on peut donner pour la prévention des hyperréflexies autonomes?
    • alpha ou bêta bloquant
    • bcc

    p.1926
  6. Quel est le traitement de base du reflux chez un patient avec une lésion de la moelle?
    normaliser le bilan urodynamique le plus posssible

    p.1927
  7. Quand doit-on traiter une bactériurie chez un patient avec une lésion de la moelle?
    quand des signes et symptômes sont présents

    p.1927
  8. Nommer les principes de traitements des bactériuries chez les patients avec une lésion de la moelle.
    • 1- traiter seulement si simptômatique
    • 2- utiliser des antibiotiques, si possible, avec le moins ou pas d'impact sur la flore normale
    • 3- traiter au moins 5 jours, si récidive ou réinfection, de 7 à 14 jours
    • 4- réparer les facteurs de risque structuraux ou fonctionnels
    • 5- utiliser une prophylaxie seulement chez ceux avec des infections récidivantes qui n'ont pas de cause sous jacente trouvable, surtout si l'arbre urinaire supérieur est dilaté
    • 6- ne pas utiliser d'antibioprophylaxie si cathéter à demeure, controversé si CIC

    p.1927
  9. Nommer 3 effets secondaire/problèmes relativement fréquents chez les femmes avec lésion de la moelle qui ont une sonde à demeure.
    • lithiase vésicale
    • infections urinaires
    • fuite autour du cathéter

    augmente le risque de néo

    p.1928
  10. Laquelle des affirmations suivantes est fausse concernant le cancer de la vessie chez les patient avec une lésion de la moelle.
    1) le risque relatif par rapport à la population génégrale est de 16 à 28%
    2) L,incidence globale est de 2,3 à 10%
    3) plus grande proportion d'épidermoïde que de transitionnel
    4) pis d'incidence plus jeune que la population générale
    5) diagnostic fait à un stade plus avancé
    6) facteurs de risques: cathéter à demeure, lithiase vésicale, UTI chronique
    7) la cytologie urinaire et la cystoscopie sont fiables pour le diagnostic
    8) les patients avec de multiples facteurs de risque devrait avoit une évaluation plus agressive
    • 7)
    • l'apparence n'est pas toujours fiable, il faut parfois des bx pour le dx

    1 et 2 certaines études disent moins que cela...

    p.1928
  11. Quel est le suivi urologique recommandé pour les patients avec une lésion de la moelle?
    • suivi annuel pour 5 à 10 ans puis q 2 ans
    • faire BUD, imagerie arbre urinaire supérieur

    faire cystoscopie annuellement si cathéter à demeure

    p.1928
  12. Quelle est l'incidence des myeloméningocèles?
    1 / 1000

    p.1929
  13. comment se distribu en fréquence les myeloméningocèle le long de la colone?
    cervical
    thoracique
    lombaire
    lombo-sacré
    sacré
    • cervical 2
    • thoracique 5
    • lombaire 26
    • lombo-sacré 47
    • sacré 20

    p.1929
  14. Quelle est l'incidence de dysfonction du bas appareil urinaire chez les patients avec une myeloméningocèle?
     90%

    p.1929
  15. Donner des options de traitement pour une patient avec une myelodysplasie qui a une incompétence sphinctérienne.
    • agents de comblement
    • sling
    • sphincter

    attention, on doit garder des pression vésicale dans les limites acceptable pour protéger l'arbre urinaire supérieur

    p.1929
  16. Qu'est-ce qu'un Tethered cord syndrom?
    un désordre fonctionnel associé à un étirement de la moelle ave sa partir caudale attaché à des structures inélastiques

    p.1930
  17. Donner les 5 éléments à décrire quand on parle de l'état neurologique d'une vessie.
    • -activité du détrusor (normal, hyperactive, aréflexique, contractilité atteinte)
    • -compliance du détrusor ( normale, augmentée, diminuée)
    • - activité du sphincter lisse (synergique, dyssynergique)
    • - activité du sphincter strié (synergique, dyssynergique, bradykinétique, contrôle volontaire atteint, tonus fixe)
    • - sensation (normale, absente, atteinte)

    p.1909
  18. Qu'est-ce que la plasticité?
    la capacité de pouvoir avoir des modifications fonctionnelle est structurelles

    p.1909
  19. Décrire l'atteinte vésicale habituelle chez un patient qui a une lésion de la moelle entre T6 et S2. Et si plus haut que T6?
    • T6 à S2:
    • contraction involontaire
    • pas de sensation vésicale
    • synergie du sphincter lisse
    • dyssynergie du sphincter strié

    • plus haut que T6:
    • idem sauf dyssynergie possible au niveau du sphincter lisse

    p.1910
  20. Quelle est la dysfonction vésicale souvent présente en phase précoce post ACV? phase tardive?
    • Précoce:
    • rétention urinaire en raison d'aréflexie du détursor

    • Tardif:
    • hyperactivité du détrusor phasique
    • activité sphinctérienne coordonée

    p.1912
  21. Donner les 2 mécanismes d'incontinence associé au ACV.
    • atteinte du contôle du sphincter strié
    • pas d'appréciation du remplissage vésicale et de la venu prochaine d'un contraction vésicale

    p.1913
  22. Indiquer si les conditions suivantes présentent généralement des la dyssynergie vésico-sphinctérienne.
    a)accidente vasculaire cérébral
    b) trauma cérébral en haut du centre pontique de la miction
    c) tumeur cérébrale
    d) hydrocéphalie à pression normale
    • a) non
    • b) non
    • c) non
    • d) non
    • e)

    p.1913
  23. Quelle est la dysfonction mictionnelle la plus souvent retrouvé en cas de démence?
    • incontinence
    • mécanisme? (pt ne comprend juste plus où est quand c'est ok d'uriner?)

    p.1914
  24. Quelles sont les dysfonction mictionnelles les plus souvent associées à une tumeur cérébrale?
    • hyperactivité du détrusor
    • incontinence

    p.1914
  25. L'Hydrocéphalie à pression normale et l'ataxie cérébelleuse donne généralement quel type de dysfonction mictionnelle?
    incontinence du à une hyperactivité du détrusor et un sphincter synergique

    p.1915
  26. Quelle déficience amène les trouvaille clinique motrice classique de la maladie de Parkinson?
    Déficience en dopamine dans le trajet nigrostrié

    p.1915
  27. Quelle sont les signes majeurs du parkinsonisme? (3)
    • tremblement
    • rigidité skelettique
    • bradykinésie

    p.1915
  28. Quels sont les symptômes généraux présents chez des patients avec maladie de parkinson.
    • urgence
    • fréquence
    • nocturie
    • incontinence d'urgence

    p.1916
  29. Quelle est la trouvaille urodynamique la plus fréquente avec la maladie de Parkinson?
    hyperactivité du détrusor

    p.1916
  30. Quelle est la trouvaille particulière à la maladie de Parkinson qui est révélé par l'EMG?
    bradykinésie du sphincter

    p.1916
  31. Pourquoi devrait-on éviter de faire une RTUP à une patient avec la maladie de Parkinson?
    en fait ce n'est pas contreindiqué car le sphincter externe est extrêmement rarement acontractile

    p.1916
  32. Donner des indices pour différencier le MSA (multiple system atrophy) de la maladie de Parkinson.
    • avec MSA:
    • les symptômes urinaires commencent avant ou en même temps que le parkinsonime
    • résidu post mictionnel significatif
    • incontinence urinaire
    • dysfonction érectile initiale
    • électromyographie du sphincter strié anormale (syndrôme de Shy-Drager donné probablement à ces patients chez qui on pensait avoir une maladie de parkinson, on ne devrait pas faire de RTUP)

    p.1915
  33. Quelles sections de la moelle épinière cervicale sont atteinte par la sclérose multiple? (2)
    • lateral corticopsinal (pyramidal)
    • colonne reticulospinal

    p.1917
  34. Quelle est l'anomalie urodynamique la plus commune avec la sclérose multiple?
    hyperactivité du détrusor avec ou sans dyssynergique sphinctérienne striée (sphincter lisse synergique)

    p.1918
  35. Nommer les 3 paramètres prédisposants à des complications urologiques chez les patients avec sclérose multiple.
    • -dyssynergie du sphincter strié chez l'homme
    • -pression de remplissage du détrusor élevé (plus de 40 cm H20)
    • -cathéter à demeure

    p.1918
  36. À quelle hauteur osseuse la moelle osseuse se termine-t-elle?
    L2

    p.1919
  37. Quelle est la composition générale des lithiases des patients avec une lésion de la moelle osseuse?
    • apatite
    • struvite

    p.1919
  38. Quelles sont les 2 phases et leur étiologie de la formation de lithiase chez les patients avec une lésion de la moelle épinière?
    précoce avec l'immobilisation et l'hypercalciurie secondaire

    tardive avec assocation avec la présence de cathéter chronique

    p.1919

What would you like to do?

Home > Flashcards > Print Preview