Economie

Home > Preview

The flashcards below were created by user kintana on FreezingBlue Flashcards.


  1. Inflation
    c'est une hausse cumulative et auto-entretenue de niveau général de prix des biens et services.
  2. Désinflation
    c'est une baisse continue et cumulative du niveau général de prix des biens et services.
  3. Désinflation
    désigne un ralentissement de l'inflation.
  4. Hyperflation
    c'est une inflation devenue plus grave: inflation à 2 chiffres (taux>10%).
  5. Stagflation
    c'est un phénomène économique exceptionnel car elle se traduit par la combinaison d'une stagnation économique, d'inflation et de chômage.
  6. Cause de l'inflation
    L'inflation par coût (de production):

    • inflation importée:hausse du coût des matières premières et des produits énergétiques provenant de l’extérieur.
    • inflation de la valeur ajoutée(entre les différents acteurs économiques) influence le coût de production en entreprise après revendications de ces acteurs à la hausse de leurs revenues (salaires, impôts, intérêts, dividendes)

    L'inflation par la demande (acheteurs): la demande augmente à cause de:

    • l'augmentation des salaires en entreprises.
    • la création monétaire de la banque.
  7. Conséquence de l'inflation
    Les conséquences économiques:

    • L'inflation détériore et accentue de déficit de la balance commerciale.
    • Elle diminue la valeur de la monnaie locale.
    • Elle a des impacts sur les investissement; une inflation modérée peut inciter les entreprises à investir alors qu'une forte inflation les décourage.

    Les conséquences sociales:

    • Elle diminue le pouvoir d'achat des ménages.
    • Elle peut aboutir au chômage au niveau des entreprises à causes des difficultés financières de l'entreprise.
    • Elle peut engendrer une pauvreté généralisée si l'inflation n'est pas maîtrisée.
    • Elle favorise indirectement l'insécurité sociale par suite de l'apparition du chômage.
  8. Les mesures anti-inflationnistes
    La politique de riqueur: il s'agit de lutter contre l'inflation en réduisant la création monétaire de la banque et diminuant la progression des salaires.

    La politique structurelle: dans ce cas, on peut lutter contre l'inflation par:

    • la libéralisation des échanges pour favoriser la concurrence (vérité des prix).
    • une politique de redistribution des revenus afin d'établir une sorte de justice sociale.
    • une politique d'ajustement structurel (économique et social).

    La politique budgétaire restrictive: il s'agit ici de lutter contre l'inflation en contractant la demande par la hausse des recettes fiscales.
  9. Les avantagés et les perdants par l'inflation
    Les avantagés:

    • les entreprises monopolistes qui peuvent augmenter leurs prix de vente.
    • les emprunteurs qui voient leurs intérêts gonfler.
    • l'Etat à cause des rentrées fiscales supplémentaires.

    Les perdants:

    • les ménages (les consommateurs finals)
    • les entreprises fortes importatrices des matières importées.
  10. Le taux d'inflation
    Le taux d'inflation est un indicateur pour le gouvernement afin de prendre les mesures appropriées suivant l'aggravation de l'inflation.
  11. Les différentes formes de chômage
    • Le chômage frictionnel: il ne résulte pas d'une discordance générale entre l'offre et la demande de travail mais d'une insuffisante mobilité géographique ou d'un insuffisante qualification de la main d'oeuvre. Les chômeurs ne peuvent répondre aux offres d'emploi parce qu'ils n'ont pas la qualification voulue ou ne résident pas dans le lieu où l'emploi est offert.
    • Le chômage structurel: il résulte des modifications dans les structures économiques des entreprises et du pays tout entier.
    • Le chômage technologique: résulte du remplacement des hommes par des machines.
    • Le chômage cyclique: c'est le plus grave, il résulte des grandes crises économiques.
    • Le chômage volontaire : il commence à apparaître dans certains pays où les indemnités allouées aux chômeurs sont suffisamment importantes pour compenser la perte de salaire et leur permettre de choisir l'inactivité.
    • Le chômage technique : il résulte de l’interruption temporaire du processus de production (insuffisance de matières premières, panne des machines,...)
    • Le chômage saisonnier: le travail n'existe que pendant une saison.
  12. Les causes du chômage
    • Rigidité du marché du travail, rigidité des salaires à la baisse, charges sociales trop lourdes dans les entreprises.
    • Insuffisance de qualification des personnes à la recherche d un emploi.
    • Croissance démographique élevée par rapport aux emplois existants, la croissance de la population active augmente la demande d emploi (ménages) et engendre du chômage si  le nombre de création d'emploi ne la suit pas.
    • Le progrès technologique engendre le chômage tant qu'un certain nombre d’employés ou ouvriers sont remplacés par des machines.
    • L'impossibilité de se deplacer par rapport à une offre d'emploi lointaine.
    • Mauvaise gestion de l'entreprise due à l'incompétence des dirigeants.
    • Trop endettement de l'entreprise.
    • Insuffisance de la production entrainant la diminution de la productivité.
    • Employé licencié à cause de ses mauvais comportements et prestations.
    • Démission de l'employé.
  13. Les conséquences du chômage
    Conséquences économiques:

    • Dégradation du PIB à cause de la diminution de la production ainsi que de la valeur ajoutée au sein des entreprises, c'est un indicateur de la pauvreté de la population.
    • Dégradation du revenu national due à la faiblesse de la rémunération salariale,appauvrissement de la population.
    • Possibilité  d'inflation à cause de l'augmentation des coûts de production en entreprise engendrant l'insuffisance de trésorerie de l'entreprise.

    Conséquences sociales:

    • Insécurité sociale du fait qu'un certain nombre de chômeurs arrivent à déstabiliser la sécurité qui règne dans la société, accroissement des actes de banditisme, prostitution, viols,...
    • Faiblesse du niveau de vie des familles où surtout le chef de famille est chômeur. cette situation a un impact grandiose sur les études et l'avenir des enfants.
  14. Les mesures à prendre
    • Investissement sur la création d'emplois et d'entreprises.
    • Motivation du personnel afin d'augmenter la production en entreprise.
    • Formation professionnelle pour renforcer les compétences des travailleurs.
  15. Le chômage et la pauvreté
    CHÔMAGE>DIFFICULTÉS FINANCIÈRES DES MÉNAGES>DÉFAUT DU POUVOIR D'ACHAT>PAUVRETÉ.
  16. L'inflation et le chômage
    INFLATION> Augmentation du prix de vente a la consommation> Diminution du chiffre d'affaires si infidélité de la clientèle> Insuffisance des salaires> possibilité de renvoi du personnel> CHÔMAGE.
  17. L'endettement extérieur
    Ensemble des obligations qu'un pays a contracté vis à vis des créanciers étrangers.
  18. Rééchelonnement
    Réaménagement des modalités de remboursement de la dette extérieure consistant à étaler dans le temps le paiement du service de la dette en reportant les échéances.
  19. Service de la dette
    Amortissement du capital emprunt+Intérêt.
  20. Le sous_développement
    La non atteinte de certains objectifs comme le taux de croissance peu élevée.
  21. Les indicateurs du développement
    • PIB: Produit National Brut
    • IDH: Indicateur de Développement Humain
    • ISDH: Indicateur Sexospécifique du Développement Humain
    • IPF: Indicateur de Participation des Femme
    • IPH: Indicateur de la Pauvreté Humaine
  22. Les caractéristiques des pays périphériques
    Sur le plan économique:

    • La prédominance de l'agriculture avec des rendements faibles.
    • Une industrialisation réduite.
    • Hypertrophie du secteur commercial.

    Sur le plan social:

    • La forte natalité.
    • L'insuffisance alimentaire.
    • La faiblesse du niveau d'instruction.

    Sur le plan politique:

    • De nombreux coups d'Etat.
    • La prise de conscience de ces phénomènes constitutifs du sous-développement.
  23. Economie dominée
    Dominée quand  elle subit les influences des autres économies sur-développées sans qu'elle puisse les influencer à son tour.
  24. Economie dépendante
    Dépendante quand elle est assujettie à une économie plus forte qui exerce sur elle des effets de domination, son développement est ainsi conditionné par le développement de cet autre pays.
  25. Economie désarticulée (inarticulée)
    Une économie non intégrée dans laquelle les différents secteurs n'ont aucun lien entre eux.
  26. Economie extravertie
    Une économie ouverte sur l’extérieur. Une grande partie de la production est exportée à l'étranger afin de pouvoir financer les importations et leur développement.
  27. Croissance économique
    Exprime l'accroissement quantitatif des volumes de production mesurée par son indicateur taux de croissance.
  28. Développement économique
    Processus par lequel une société parvient à satisfaire les besoins qu'elle considère comme fondamentaux (déroulement hors de soi qui postule la qualité)
  29. Pacte colonial (déversoir et réservoir)
    • Pacte colonial: accords entre le pays colonisateurs et le pays colonisé.
    • Déversoir des produit industriels métropolitains: la colonie devait s'interdire toute transformation industrielle.
    • Réservoir de denrées nécessaire à la métropole: la colonie devait s'offrir ses produits primaires à bon prix et acquérir les marchandises de la métropole au prix imposé.
  30. Le multiplicateur de monétarisation
    Il mesure la vitesse de l'extension des circuits monétaires d'un pays à la fois à partir des investissement étrangers et de l'échange commercial.
  31. Le néocolonialisme
    c'est une nouvelle forme de la politique colonialiste pratiquée par les Etats impérialistes et les métropoles à l'époque de la dégradation du système colonial.
  32. La Division Internationale du Travail (DIT)
    • C'est la spécialisation relative de chaque pays dans un certain nombre d'activités productives dans laquelle le pays en question est naturellement le mieux doté et favorisé.
    • L'ancien DIT: basé sur le refus d'industrialiser les pays colonisés afin que ceux_ci puissent servir de déversoir.
    • La nouvelle DIT: impose aux pays périphérique de spécialiser dans les industries moins importantes exigeant plus de main d'oeuvre.
    • Conséquence: aggravation de la concurrence entre les pays sous_développés, aggravation de déficit commercial à cause des achats des équipements et des produits.
  33. Les facteurs de la croissance économique
    • Le facteur de travail: Croissance forte exige une main d'oeuvre abondante, les évolutions quantitatives du facteurs de travail ont des impacts pertinents sur la croissance. Risque de chômage.
    • Le facteur capital: L'accroissement du capital, autrement dit l'investissement, facteur important de croissance dans la mesure où il est destiné à accroître les capacités de production.
    • Facteur de production: La productivité définit le rapport qui lie la production aux facteurs qui ont été nécessaires pour la réaliser.
  34. Les conséquences de la croissance économique
    Conséquences positives:

    • Au niveau de l'économie:
    • La croissance stimule les investisseurs nationaux et étrangers à utiliser leurs fonds dans le domaines très porteurs et bénéfiques pour la nation.
    • L’existence d'une croissance économique équivaut à une amélioration des différentes infrastructures publiques.

    • Au niveau des entreprises:
    • La prospérité des entreprises.
    • Actuellement, beaucoup d'entreprises se spécialisent dans les domaines de la communication, le commerce, santé,... et élargissent leurs environnement étant donné que ce sont des domaines largement exploitables.
    • Dans le domaine socioculturel:
    • Les modes de vie et comportements des ménages s'ouvrent et s'orientent à d'autres que traditionnellement.

    • Conséquences néfastes:
    • Elle est forte consommatrice de ressources non renouvelable; air pollué, eau impropre, foret dégradé.
    • La croissance délaisse totalement une fraction de la population qui reste dans la misère.
  35. La différence entre "Etat gendarme" et "Etat Providence"
    • Etat gendarme: veiller au respect du droit de propriété privée.
    • Etat providence: veiller au bien de la population.
  36. La politique économique
    Ensemble des décisions prise par les pouvoirs publics dans le but de contrôler et d'orienter le cours de l'activité économique.
  37. Les politiques structurelles
    Modifier durablement les structures de l'économie nationale et s'exercent sur le long terme.
  38. Les politiques conjoncturelles
    Encadrer le fonctionnement à court ou moyen terme du marché afin que soient respectés au mieux les grands équilibre pour une croissance la plus élevée possible.
  39. Types de politiques économiques
    • Politique de régularisation:
    • Objectifs: maintenir les grands équilibres, conserver le système économique en place.
    • Moyens: réduction de l'inflation, recherche
    • du plein emploi.
    • Politique de déflation:
    • Objectifs: visant à restreindre la demande pour limiter la hausse ou provoquer la baisse des prix.
    • Moyens: limitation de la progression des salaires.
    • Politique de relance:
    • Objectifs: stimuler la croissance économique.
    • Moyens: stimulant l'investissement.
    • Politique de restructuration de l'appareil industriel:
    • Objectifs: adapter l'appareil industriel à l'évolution.
    • Moyens: Encouragement à l'exportation.
    • Politique de "stop and go":
    • Objectifs: alternance de déflation (stop) et relance (go)
    • Moyen: Encouragement à l'exportation.
  40. La politique de l'emploi
    Objectifs: Faciliter l'adaptation de la main d'oeuvre et d'améliorer le fonctionnement du marché du travail.
  41. La politique monétaire
    Action exercée par les institutions monétaires (Banque Centrale Notamment) pour orienter l'économie à court ou moyen terme.
  42. Détérioration et amélioration des TDE
    • Termes De l'Echange (TDE): Rapport entre l'indice des prix à l'exportation et l'indice des prix à l'importation.
    • si TDE>100 on vend à l'étranger plus cher qu'on ne lui achète.
    • si TDE<100 on vend à l'étranger moins cher qu'on ne lui achète.
    • si TDE=100 ni amélioration ni détérioration des termes.
  43. Echange inégal
    Echange de produits de valeur inégale entre pays Nord et Sud ou Centre et Périphérique.
  44. Protectionnisme
    Ensemble des mesures prises par le pouvoir public (l'Etat) afin de protéger les industries locales contre la concurrence étrangère.

    • Mesures tarifaire: les produits sont taxés du montant d'un droit variable au passage à la frontière.
    • Mesures quantitative: réduire directement le passage des marchandises à la frontière.
    • contingentement: volume importation limité.
    • prohibition: entrée ou sortie d'un produit est totalement interdite.
  45. Taux de couverture et Terme de l'échange
    • TC: rapport entre la valeur des exportations et celle des importations.
    • TE: indice présentant le rapport de l'indice des prix à l'exportation et à l'importation.
  46. Agrégat
    • Définition: un nombre qui résume les grandeurs économiques traduisant l'activité d'un pays pendant une année.
    • Utilité: En tant que grandeurs significatives, ces agrégat ont finalité de servir d'instrument d'analyse d'une situation économique.
  47. Produit Intérieur Brut (PIB)
    Agrégat le plus utilisé car considéré comme le plus représentatif de l'état de l'économie d'un pays.
  48. Consommation Finale (CF)
    Valeur des biens et services utilisés pour la satisfaction des besoins individuels ou collectifs.
  49. Consommations Intermédiaires (CI)
    Valeur des biens et services consommés au cours du processus de production c à d détruits ou incorporés à un produit plus complexe.
  50. Formation Brute de Capital Fixe (FBCF)
    Valeur des biens durables acquis par les unités de production et pouvant être utilisés pendant au moins 1 an dans le processus de production.
  51. Production marchande
    Production destinée à être vendue sur le marché.
  52. Le PIB et La PIB
    • La production intérieur brute: ne prend en compte que la production marchande (production des entreprises privées)
    • La produit intérieur brut: prend en compte aussi bien la production marchande que la production non marchande (production des ménages, des administrations,..)
  53. La comptabilité nationale
    • C'est une représentation globale, détaillé et chiffrée d'une économie dans un cadre comptable.
    • c'est pour décrire et analyser l'ensemble des activité économique de la nation et de prévoir l'avenir en sachant d'avance les effets des mesures de politique économique établies par l'Etat.
  54. Propension moyennes et propensions marginales
    • Propension moyenne à consommer: la part du revenu destinée à la consommation.
    • Propension moyenne à épargner: la part du revenu destinée à l'épargne.
    • Propension marginale à consommer: variation (augmentation) de la consommation à la suite de la variation du revenu.
    • Propension marginale à épargner: variation de l'épargne à la suite de la variation du revenu.
  55. Multiplicateur d'investissement:
    Coefficient "k" mesurant l'accroissement du revenu résultant d'un investissement autonome.
  56. Investissement autonome
    • C'est un investissement indépendant de l'accroissement du revenu national.
    • Elle permet de savoir ce qu'un pays achète, ce qu'il emprunte et prête, l'état de sa trésorerie internationale.
  57. Commerce extérieur
    Echanges de biens réels entre et le reste du monde.
  58. Commerce international
    Echanges de marchandises et des service entre entre un pays et le reste du monde.
  59. Négoce international
    Achat et revente de marchandises sans transition sur le territoire ou achat et revente à des non_résidents de marchandises du pays mais ne quittant pas le territoire national.
  60. L'investissement direct à l'étranger
    tout investissent qui permet d'avoir un pouvoir de décision définitif sur une entreprise exerçant ses activité dans une autre économie que celle de l’investisseur.
  61. Investissement de portefeuille
    Achat d'action ou autres titre de revenus fixes.cette forme d'investissement vis a de simple participation dans les activités Economique des pays pauvres.
  62. Les avantage des investissement étrangers
    • Avantages directs:
    • Création d'emploi augmentent la masse des alaires distribues.
    • L'investissement national par ses apports de capitaux nouveaux.

    • Avantages indirectes:
    • Formation de la main d'oeuvre.
    • Développement des infrastructures du pays.
    • Transferts de technologie de la part de l'investisseur étranger.
  63. Le transfert technologique
    C'est l'exportation des moyens de mise en oeuvre des techniques.
  64. La mondialisation de l’économie
    C'est le mouvement englobant simultanément les différents dimensions de l’activité économique:

    • les échanges de produits et de services.
    • les mouvement de capitaux.
    • la délocalisation des entreprises.
  65. Internationalisation de l'économie
    C'est l'extension du champ d'activité au-delà du territoire, élargissement du domaine d'activité d'une économie.

Card Set Information

Author:
kintana
ID:
319957
Filename:
Economie
Updated:
2016-05-12 14:15:32
Tags:
Theorie
Folders:

Description:
Cours complets
Show Answers:

Home > Flashcards > Print Preview