old CW Urology 65 Retropubic suspension surgery for incontinence in Women

Card Set Information

Author:
alissande
ID:
65534
Filename:
old CW Urology 65 Retropubic suspension surgery for incontinence in Women
Updated:
2011-09-01 20:44:25
Tags:
Campbell Walsh Urology chapter Retropubic suspension surgery incontinence Women
Folders:

Description:
Campbell-Walsh Urology chapter 65 Retropubic suspension surgery for incontinence in Women
Show Answers:

Home > Flashcards > Print Preview

The flashcards below were created by user alissande on FreezingBlue Flashcards. What would you like to do?


  1. V ou F
    L’incontinence urinaire d’effort doit être
    prouvée au BUD pour être considérée.
    • Faux
    • dx clinique possible
  2. V ou F
    Pour la réussite d’une réparation paravaginale les sutures sont très importantes au long terme.
    • Faux
    • (réaction inflammatoire et fibrose)
  3. Différenciez les 2 types d’incontinence d’effort
    1-Urètre hypermobile mais en santé(Perte du support offert par les ligaments, fascia et muscles 2°l'âge, l'accouchement, les changements hormonaux ou les atcd chirurgicaux)

    2-Faiblesse intrinsèque du sphincter urétral
  4. V ou F
    Il a été prouvé que les femmes obèses ont
    moins de chance de succès avec les suspension rétropubienne que les femmes
    plus minces.
    • Faux
    • c'est un facteur confondant, mais ce n'est pas prouvé
  5. V ou F
    Une suspension rétropubienne est
    non-recommandée chez les femmes de plus de 60 ans.
    • Faux
    • l'âge n'est pas une contre-indication
  6. V ou F
    L’approche laparoscopique a des aussi bons
    résultats que l’approche ouverte au long terme
    • Faux
    • à court terme c'est pareil, mais à long terme l'approche par voix ouverte donne de meilleurs résultats
  7. V ou F
    Il y a 15% de chance de devoir utiliser des
    auto-kt pour plus de 4 semaines post-op pour tous les types de suspension
    rétropubienne.
    • Faux
    • c'est 5%
  8. Décrivez les 4 méthodes de suspension
    rétropubienne
    • 1)Burch : Élévation de la paroi vaginale antérieure et des tissus paravésicaux vers la ligne iléopectinée des parois du pelvis à l’aide de 2 à 4 sutures/côté

    • 2) Marshall-Marchetti-Krantz : Suspension
    • de la jct vésicourétrale au périoste de la symphyse pubienne. ( mécanisme supposé : ramener la jct à un niveau intra-abdominal plus élevé

    • 3)Vagino-obturator shelf (VOS) : Ancre le vagin au fascia de l’obturateur interne

    • 4) Paravaginal : Vise à fermer une faiblesse du fascia latéralement au site d’attachement du fascia pelvien et du fascia de l’obturateur interne.
  9. Quelle technique est considéré comme la technique
    de colposuspension standard ?
    Burch
  10. Quelles sont les complications possibles avec la
    procedure de MMK ? (3)
    • 1) Ostéite du pubis
    • 2)Érosion de sutures non-résorbables a/n de la lumière vésicale avec formation de lithiases
    • 3)Obstruction urinaire
  11. Qu’est-ce qui est à craindre si les sutures de
    suspension sont placées près du col de la vessie de l’urètre dans la technique
    de Burch?
    effet non-désiré de traction latéral peut toucher l’effet de fermeture du sphincter ou causer des sx obstructifs
  12. Quelles sont les causes principales d’échec avec
    la technique de Burch ?
    • incontinence d’urgence
    • faiblesse du sphincter
  13. Quels sont les avantages (4) et désavantages (3) de l’approche par laparoscopie ?
    • Avantages:
    • - Visualisation opératoire améliorée
    • - Moins de dlr post-op
    • - Hospitalisation plus courte
    • - Période de rémission plus courte

    • Désavantages:
    • - Temps opératoire plus long
    • - Plus grande difficulté technique
    • - Coûts plus élevés
  14. Quelles sont les complications des réparations
    rétropubiennes ? (3)
    • 1) Troubles de vidange post-op
    • 2) Hyperactivité vésicale
    • 3) Prolapsus vaginal
  15. Quand faut-il penser à la présence d’une
    obstruction post-op ? (3)
    • 1)Sx de vidange post-op +
    • 2) Sx de bladder Storage de novo
    • 3) Urètre fixe avec un angulation rétropubienne
  16. Quels critères sont nécessaires pour que
    l’hyperactivité vésicale ne soit pas une contre-indication à une suspension
    rétropubienne ? (3)
    • 1) BUD effectué pour identifier présence hyperactivité du detrusor
    • 2) Traitement des sx vessie hyperactive traités
    • avec ou sans succès
    • 3) Pt mis au courant des risques de trouble de storage post-op
  17. Quelle est la définition de l'incontinence de stress selon la société internationale sur la continence?
    la perte involontaire d'urine lorsque la pression intra-abdominale est augmentée pendant la phase de remplissage en l'absence de contraction du détrusor
  18. V ou F
    Les chx contre l'incontinence fonctionnement en rétablissant le mécanisme de continence fautif qui a amené l'incontinence.
    • Faux
    • Agit par une approche compesatoire qui crée un nouveau mécanisme de continence
  19. Nommer les 7 catégories de méthodes chirurgicales qui peuvent permettre de traiter de l'incontinence.
    • 1) open retropubic suspension
    • 2) laparoscopic retropubic colposuspension
    • 3) suburethral sling procedure
    • 4) needle suspension
    • 5) periurethral injection
    • 6) artificial sphincter
    • 7) vaginal anterior repair (anterior colporrhaphy)
  20. Donner les 2 indications de faire une correction anatomique pour de l'incontinence de stress par approche rétropubienne.
    • 1) pour un patient qui va avoir une chirurgie abdominale concomitante qui ne peut être faite par voie vaginale
    • 2) quand l'accès vaginal est limité
  21. Nommer 2 contreindication à une coplosuspension rétropubienne.
    • 1) longueur et mobilité vaginale inadéquate
    • 2) intervention préalable pour de l'incontinence par voie vaginale
  22. Qu'est-ce qui détermine le choix de fils de suture lors d'une suspension rétropubienne?
    Le choix du chirurgien, mais il ne faut pas oublier que le risque d'érosion intravésicale avec les fils non-résorbabes n'est pas infréquente et est peut être une cause de litige légal...
  23. Quelle est la présentation clinique d'un patient avec une ostéite du pubis?
    • 1 à 8 semaines post-op
    • douleur pubienne aigue
    • irradiation de la douleur au aines
    • dlr augmentée par la mobilisation
    • à l'E/P sensibilité sus-pubienne
    • au rx haziness aux bords de la symphyse pubienne et possiblement des changements lytiques
  24. Quel est le tx d'une ostéite pubienne?
    • repos au lit
    • analgésiques
    • possiblement corticostéroïdes
  25. Quelle complication rend la procédure MMK moins attayante?
    Ostéite du pubis (0.9 à 3.2 %)
  26. De quoi doit-on avertir les patients comme possibilité de traitement qu'ils pourraient avoir à faire eux-même après la chx de façon transitoire ou permanente?
    auto-kt
  27. Quelle procédure de suspension rétropubienne peut augmenter le risque d'entérocèle et pourquoi?
    • Burch
    • par élévation latérale du vagin qui peut aggraver la faiblesse de la paroi postérieure du vagin
  28. Quelle intervention peut-on faire pendant une suspension rétropubienne de Burch pour diminuer le risque d'entérocèle?
    oblitération de cul-de-sac de Douglas
  29. Doit-on faire une hystérectomie en même temps qu'une suspension rétropubienne?
    • Non
    • pas d'amélioration du outcome des patients
    • le faire seulement s'il y a une indication réelle de retirer l'utérus
  30. Lequel entre les bandelettes et les suspension rétropubienne a une meilleur taux de succès pour traiter l'incontinence?
    Pas de différence significative dans la plupart des études
  31. Nommer des facteurs qui peuvent influencer l'outcome chirurgical des chx de suspension rétropubienne (8)
    • 1) âge
    • 2) degrée d'activité post-opératoire
    • 3) comorbidités
    • 4) obésité
    • 5) durée des symptômes
    • 6) coexistance d'hyperactivité du détrusor
    • 7) chirurgies antérieures
    • 8) déficience intrinsèque du sphincter
  32. Laquelle des 4 procédures de suspension rétropubienne est la moins efficace?
    Paravaginale
  33. Donner les complications chirurgicales générales à discuter avec le patients lors du consentement chirurgical? (6)
    • 1) saignement
    • 2) lésion du système génitourinaire
    • 3) atélectasie et infection pulmonaires
    • 4) infection et déhiscence de plaie
    • 5) abcès
    • 6) TVP et EP
  34. Donner X complications plus spécifiques aux suspension rétropubienne à discuter avec les patients lors du consentement opératoire.
    • 1) problèmes de vidange urinaire post-op
    • 2) hyperactivité du détrusor
    • 3) prolapsus vaginal

What would you like to do?

Home > Flashcards > Print Preview